Le procès des attentats de Bruxelles suspendu après le décès d'un des avocats de la défense

La Cour a rendu un hommage à Sébastien Courtoy décédé la semaine dernière.

box des accusés au procès des attentats de bruxelles
© BelgaImage

La présidente de la cour d'assises de Bruxelles chargée de juger les attentats commis dans la capitale le 22 mars 2016, Laurence Massart, a suspendu lundi matin le procès après le décès d'un avocat de la défense, Me Sébastien Courtoy, lors de la semaine de congé. Il reprendra jeudi avec la fin des commentaires des parties sur les exposés des enquêteurs et juges d'instruction.

Nos dernières vidéos
La lecture de votre article continue ci-dessous

Me Courtoy était l'avocat principal de Smail Farisi. La défense de cet accusé est également assurée par son collaborateur Me Michel Degrève. Quelques jours sont donc nécessaires pour réorganiser l'équipe de défense.

"Compte tenu des événements, cette semaine, nous allons encore faire les commentaires sur les témoignages des juges d'instruction et enquêteurs. Nous ne le ferons pas aujourd'hui, mais jeudi. Les témoins de mardi, mercredi et jeudi vont être postposés au mois d'avril", a précisé la présidente.

L'horaire reste donc inchangé pour les témoignages des victimes, qui débuteront la semaine prochaine. Après ceux-ci, ce sera au tour des interrogatoires des accusés.

Un long hommage à l'audience ce lundi

La courte audience de lundi a débuté avec un long hommage de la présidente de la cour au pénaliste "qui a tiré sa révérence" et au métier d'avocat en général. Elle a ensuite invité l'assistance à respecter quelques instants de silence pour l'extravagant avocat.

Jury, juges, avocats de toutes les parties et public, ainsi que les accusés Ali El Haddad Asufi et Hervé Bayingana Muhirwa se sont alors levés. L'émotion était notamment palpable dans les rangs des avocats de la défense. L'audience a ensuite été suspendue une vingtaine de minutes. Elle a repris avec la clôture d'un témoignage et des questions de la procureure Somers à deux experts de la Computer crime unit. La présidente a ensuite annoncé la suspension de l'audience pour permettre à la défense de Smail Farisi de se réorganiser.

 

 

Débat
Sur le même sujet
Plus d'actualité