Soupçons d’attentat: les individus comptaient s’en prendre à Bart De Wever

Les enquêteurs surveillaient de longue date ces jeunes hommes qui s'étaient rapidement radicalisés. Ils ont été arrêtés lundi.

Le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever (N-VA), le 25 mars
Le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever (N-VA), le 25 mars @BELGAIMAGE

Des individus suspectés de préparer des attentats, placés sous mandat d'arrêt lundi, voulaient assassiner le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever (N-VA) et attaquer des bureaux de police, rapportent vendredi les journaux du groupe Mediahuis.

Nos dernières vidéos
La lecture de votre article continue ci-dessous

Les enquêteurs surveillaient de longue date ces jeunes hommes qui s'étaient rapidement radicalisés. Ils ambitionnaient non seulement de s'attaquer à des bureaux de police mais aussi d'attenter à la vie du président de la N-VA, Bart De Wever. L'interdiction du port de signes convictionnels par le personnel des guichets de l'administration publique à Anvers faisait partie des motifs des suspects.

Le parquet fédéral confirme que la branche anversoise du groupuscule terroriste nourrissait le projet de liquider l'élu nationaliste flamand. "Le nom de De Wever est en effet apparu dans l'enquête anversoise", commente Eric Van der Sypt, le porte-parole du parquet fédéral. "Mais il n'était pas question d'un jour ou d'une heure établis pour commettre l'attentat. Cela n'était pas encore si concret".

M. De Wever n'était pas disponible pour une réaction. "Il s'agit d'une affaire judiciaire au sujet de laquelle nous ne pouvons faire aucun commentaire", a fait savoir son porte-parole.

Débat
Sur le même sujet
Plus d'actualité