Ouverture du procès en Suisse de l'islamologue Tariq Ramadan pour viol

L'islamologue suisse Tariq Ramadan va comparaître à partir de lundi devant un tribunal correctionnel de Genève pour "viol et contrainte sexuelle", ce qu'il nie en bloc.

Tariq Ramadan @BELGAIMAGE

La plaignante suisse, qui dit vivre sous la menace et souhaite donc être appelée sous le prénom d'emprunt de "Brigitte", avait une quarantaine d'années à l'époque des faits, qui remontent à près de 15 ans. Elle assure que l'islamologue l'a soumise à des actes sexuels brutaux accompagnés de coups et d'insultes, le soir du 28 octobre 2008, dans une chambre d'hôtel à Genève.

Tariq Ramadan, âgé de 60 ans aujourd'hui et menacé d'un procès en France pour des faits similaires, a reconnu l'avoir rencontrée mais affirmé au cours de l'enquête avoir renoncé à avoir une relation sexuelle avec elle. L'intellectuel suisse, figure charismatique et contestée de l'islam européen, risque entre deux et dix ans de prison.

 

 

Joint par l'AFP, l'un de ses avocats français, Me Philippe Ohayon, s'est refusé à tout commentaire avant ce procès très attendu, qui devrait durer deux à trois jours.  Le jugement sera prononcé le 24 mai, a précisé à l'AFP la justice genevoise. Tariq Ramadan pourra faire appel.

Débat
Sur le même sujet
Plus d'actualité