Lumière bleue: pourquoi vos lunettes anti-reflets sont peut-être inutiles

Selon une étude leur utilité peut être remise en cause.

Lunettes écran
©Unsplash

Ces dernières années, beaucoup d’étudiants ont investi dans des paires de lunettes à filtre anti-reflet bleu avec l’augmentation de l’étude sur les écrans. En effet, les effets néfastes de la lumière bleue présente sur les ordinateurs et autres écrans ont été largement pointés du doigt, causant selon l’opinion populaire fatigue oculaire et sommeil perturbé. De nombreuses personnes ont donc cherché à s’en préserver.

Nos dernières vidéos
La lecture de votre article continue ci-dessous

Mais Cochrane, une revue scientifique, a décidé de se poser la question et de comprendre si cette lumière bleue est vraiment nocive pour la santé. La lumière bleue est présente entre 380 et 450 nanomètres dans le spectre visible et est émise par nos écrans mais également par le soleil. Après 17 essais cliniques randomisés menés dans six pays différents, l’étude prouve que les preuves des effets nocifs de la lumière bleue sont insuffisantes.

Mais ce n’est pas tout : elle prouve également que l’utilité des lunettes à filtre anti-reflet bleu peut être remise en cause. Elle souligne que les essais cliniques sur le sujet étaient de maigre qualité et peu concluants, ne permettant pas d’assurer l’utilité des fameuses lunettes. L’étude explique également qu’il n’y a aucune preuve qui atteste que les filtres anti-reflet bleu protègent la rétine des dommages. Selon Cochrane, il n’y a donc possiblement aucun avantage immédiat à utiliser des lunettes à filtre anti-reflet bleu pour diminuer la fatigue visuelle.

Des effets secondaires ?

L’étude ne s’arrête pas là. Elle a également cherché à savoir si le port de ces lunettes pouvait avoir des effets secondaires indésirables. Ils seraient minimes, selon les résultats, et probablement dus au simple port de lunettes. Les essais ont témoigné de symptômes de maux de tête et de mauvaise humeur mais ceux-ci étaient présents dans le cas de lunettes normales comme de lunettes à filtre anti-reflet bleu.

La lumière bleue que nos yeux perçoivent des sources artificielles est minime par rapport à la lumière naturelle du jour. De plus, pour vraiment filtrer une grande quantité de lumière bleue, les verres devraient avoir une teinte ambrée prononcée, modifiant considérablement la perception des couleurs”, explique le docteur Singh, qui a participé à l’étude.

 

 

Débat
Sur le même sujet
Plus d'actualité