Comment la course au cobalt jette une ombre sur le tout électrique

Révélation de l’impact humain et écologique des exploitations minières nécessaires à nos batteries dans le documentaire Cobalt, l'envers du rêve électrique.

Cobalt
© Prod.
Diffusion le 28 septembre à 20h20 sur La Une

Pour contrer le réchauffement climatique, le constat est clair: il faut une transition verte maintenant. Un des objectifs principaux: remplacer les voitures thermiques par des électriques. Mais au-delà de ce consensus, il y a un (gros) bémol. Pour construire leurs batteries, il faut beaucoup de métaux rares, dont le cobalt. Or comme le montre cette enquête, leur extraction a un coût immense, surtout dans le sud du Congo qui en regorge, mais dont l’État est défaillant face à la corruption des multinationales (surtout chinoises) sans foi ni loi. La pauvreté est extrême, la pollution atteint des niveaux énormes, et chacun lutte pour survivre, par exemple en créant des mines artisanales. En Europe, les ressources en cobalt se trouvent surtout en Finlande avec des problèmes similaires, à une autre échelle. Avec ce documentaire, on découvre tout l’envers de cette dépendance aux métaux rares appelée à s’accroître. Un enjeu fondamental, sans pour autant nier le besoin de voitures électriques. L’enquête est parfois très technique, surtout quand il est question de corruption et de relations de pouvoir et d’argent, mais très complète.

Nos dernières vidéos
La lecture de votre article continue ci-dessous

Débat
Sur le même sujet
Plus d'actualité