La mort du loup : comprendre le suicide assisté avec Jacqueline qui a programmé sa mort

Qu’est-ce qui motive le suicide assisté? Réponse avec l’histoire d’une militante pour la mort dans la dignité.

LA MORT DU LOUP
© Prod.
Diffusion le 12 juillet à 23h25 sur France 3

Jacqueline Jencquel, 74 ans, ne souffre d’aucune maladie incurable et vit dans les beaux quartiers de Paris. En 2018 pourtant, elle a déclaré au journaliste Hugo ­Clément qu’elle voulait mettre fin à ses jours. La vidéo, publiée par Konbini, a fait des millions de vues. Face à cet intérêt du public, son fils, le réalisateur Tuki Jencquel, a décidé de la suivre jusqu’à la date fixée pour son décès, c’est-à-dire janvier 2020. L’idée: montrer son quotidien pour comprendre son choix. Finalement, le projet prendra une dimension supérieure, cette fin de vie ayant été retardée à cause de divers facteurs. Un report qui permet toutefois au film de mieux saisir son point de vue, avec une rétrospection sur son vécu et sur sa conception du bonheur et du malheur, tout en montrant comment concrètement se passe une euthanasie. Un récit un peu long et redondant, le docu durant près d’1 heure 30, mais qui réussit sa mission de dédramatiser la mort. Un message d’autant plus important qu’en France, l’euthanasie n’est toujours pas légale. Bien qu’ayant lutté pour changer cet état de fait, Jacqueline ­Jencquel n’a d’ailleurs pas pu y avoir recours. Elle s’est suicidée en mars 2022.

Nos dernières vidéos
La lecture de votre article continue ci-dessous

Débat
Sur le même sujet
Plus d'actualité